PONT

 

Sculpture

Céramique et textile : le colombin, une technique commune.

 Comme un réseau qui laisse circuler l’énergie, sorte d’artères qui se rencontrent et se divisent, PONT est une métaphore pour signifier ce qui nous lie, nous rapproche ou nous oppose. Sorte de talisman surdimensionné, ce mobile canalise les ondes rayonnantes au travers de la terre.

Cette création s’inscrit dans une volonté de poursuivre une recherche autour de la métaphore : "tisser des liens". La fragilité des relations, l'équilibre sans cesse remis en question dans notre environnement, nos ambivalences sont des thématiques récurrentes dans mon travail.

 

Cette pièce a pris place dans l'exposition collective Relier-Delier organisé par le Collectif FU (Fil Utile) qui a eu lieu au printemps 2022 et qui s'est inscrit dans la programmation de la Biennale de design de Saint-Etienne.

Cette œuvre charnière dans ma pratique artistique, mêle des techniques textile et céramique.

Ces deux matières et ces deux techniques que tout semble opposer ont pour moi de multiples connexions dans leur mise en forme.

Les techniques d’entrecroisement en trois dimensions ont en effet la particularité de se fabriquer en spirale ou couches successives tout comme la technique du colombin que j’ai employée dans la fabrication des pièces en grès. En céramique, pour monter une forme, on fabrique des rubans de terre que l’on empile et lie. La matière est souple dans les deux cas quand on la travaille. Le travail de la main, assisté de très peu d’outil est probablement une des raisons pour laquelle je me suis approprié la technique de la céramique très naturellement.

Dans un second temps, une fois les pièces cuites, les règles du jeu sont perturbées.

Les « coudes » en terre sont des éléments rigides et à la fois très fragiles alors que les éléments souples de passementerie portent le poids de l’ensemble.